[En images] Découverte du Masaï Mara au Kénya.🇰🇪







Lors de notre Family Trip itinérant au Kénya, les premiers jours du voyage ont été consacrés à la découverte de la Réserve Nationale du Masaï Mara. Et quelle entrée en matière !!! Ce n'est pas pour rien que ce coin est le plus touristique du pays... Les fameux "big five" (lion, léopard, éléphant, rhinocéros, buffle) sont présents. Évidemment, il n'est pas garanti de tous les croiser là. Mais la richesse de la faune est telle qu'il est impossible de ne pas y observer une multitude d'animaux.

~~~

La Réserve Masaï Mara tient son nom des tribus Masaï qui y vivent et de la rivière Mara qui la traverse.
Le Masaï Mara se situe au Sud-Ouest du Kénya, dans le prolongement nord du Parc du Serengeti en Tanzanie voisine.
Depuis Nairobi, où nous avons atterri, il nous a fallu six bonnes heures pour parcourir grosso modo 300 kms de routes et de pistes chaotiques à travers la vallée du grand rift africain.
Le Masaï Mara est constitué de vastes plaines de savane perchées sur un haut-plateau culminant plus ou moins à 1500 m d'altitude. Nous n'y étions pas du tout préparés (pensant naïvement à tort qu'être en Afrique, et qui-plus-est près de l'équateur; nous assurerait forcément de la chaleur) et nous avons souffert du froid, surtout chaque nuit sous la tente !

 
Le Masaï Mara est réputé pour être le lieu où se déroule la plus grande migration annuelle de mammifères de la planète. On estime à deux millions le nombre de gnous, zèbres et antilopes qui remontent du Serengeti tanzanien à la recherche de verts pâturages et d'eau à volonté.
Sur les recommandations (foireuses) d'un voyagiste, nous y sommes allés au mois de juillet (lors d'un circuit "spécial grandes migrations") pour pouvoir assister à ce phénomène spectaculaire lors de la traversée de la rivière Mara. Car c'est le long des rives que le phénomène est le plus impressionnant : les troupeaux s'amassent avant de se jeter à l'eau. Les crocodiles affamés n'ont alors plus qu'à ouvrir la gueule pour se remplir copieusement la panse. Tout comme les lions, les guépards, les hyènes et autres prédateurs carnassiers qui patientent sagement de l'autre côté du rivage pour croquer à pleine dent et sans trop d'efforts quelques rescapés de la grande traversée. Quant aux vautours, ils se sont donnés rendez-vous en masse sur ce macabre terrain de jeu. Perchés sur les arbres alentours, ils attendent la fin des ripailles pour nettoyer méticuleusement les scènes de crimes...
Nous avions vu à maintes reprises à la télévision ce phénomène unique. Nous étions vraiment impatients d'avoir le privilège d'observer ça en vrai de nos propres yeux. Sauf qu'au final, nous n'aurons rien vu de tout ça ! Et pour cause !!! Une fois là-bas, notre guide nous a expliqué que les troupeaux n'arrivent à la rivière Mara que début août au plus tôt...

Malgré cette grande déception, ce séjour en tentes aménagées dans une ambiance très "Out of Africa" (nous avons séjourné au Siana Springs Camp) et les multiples safaris réalisés dans la Réserve du Masaï Mara nous ont enchantés. Nous en avons pris plein les mirettes ! La preuve en images sous-titrées...


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Sur la route pour le Masaï Mara, depuis Nairobi, 
à travers la vallée du grand rift.


Lorsqu'on atteint l'escarpement surplombant la vallée du grand rift

....mais le temps n'est pas de la partie, alors on ne voit pas la plaine à perte de vue.....

...par contre on voit bien les baraques sur pilotis au dessus du ravin,
et la superbe route panoramique que nous allons continuer à prendre !!!!

petite photo insolite sur la route

dans la plaine du Grand Rift avec ses innombrables volcans un peu partout



après quelques heures, c'en est fini avec la route, on attaque les pistes.
On a été secoué dans le minibus du matin au soir.
Le safari, c'est vivement déconseillé aux personnes souffrant du dos !!!
Tellement secoué qu'à la fin de la journée, j'avais le "mal de terre", je me sentais instable sur les jambes, j'avais la tête qui tournait et je perdais l'équilibre dans la douche ! Et j'étais couverte de bleus sur les bras et les jambes.
nous atteignons la Réserve du Masaï Mara : de la savane à perte de vue....



le fléau des sacs plastiques (seule chose non recyclée et non mangée par les animaux)
existe ici aussi, comme un peu partout en Afrique...
 
personne ne s'est dévoué pour aller explorer ce marigot !!!!!

Campement au Masaï Mara, une chouette expérience.

premier campement du voyage...

un écrin de verdure magnifique !

des gazelles un peu partout...




magnifique (et énorme) nid et toile d'araignée !!!!
Une fois de plus, personne ne s'est dévoué pour tenter
d'apercevoir la bête immonde qui habitait là !!!
Mais vu la taille du nid, elle devait être du genre KING SIZE...




une de nos tentes OUT OF AFRICA : grand standing !
Électricité et eau chaude jusqu'à 22h, après... extinction des feux (on passe à la frontale) !!!
 
mais qu'est-ce qu'on s'est gelé ici.....
On nous mettait des bouillottes dans les lits chaque soir.
Après avoir bien rigolé en les trouvant la 1ère fois, on a rapidement compris
qu'elles seraient indispensables tellement on a souffert du froid la nuit !!!
la salle-de-bain, très "dans son jus"



les nuits sont très animées avec les animaux qui pullulent !!!
Mais c'était chouette tous ces bruits bizarres, les singes qui chahutent,
les gazelles qui se grimpent toutes les 5 minutes,
les oiseaux qui te réveillent..... au lever du jour !!!

<< mais jetez-leur un saut d'eau, c'est plus possible là ! >>
Estelle et Anthony ont adoré observer de très près la vie (très privée) des animaux !!!...
  

il faisait tellement frais la journée que ce n'était pas possible de se baigner....

et puis de toute façon, vu ce qu'on trouve dans la piscine,
ça donne pas vraiment envie de tenter l'expérience !!!



gare aux singes, ce sont des chapardeurs.
Et comme les tentes ne ferment pas à clé (simple zip...),
il fallait faire un bon nœud au zip pour ne pas se faire dépouiller !!!

feu de camp tous les soirs au campement


ambiance particulière avant le couvre-feu...


Visite d'un village traditionnel Masaï...

hutte traditionnelle Masaï appelée "manyatta".
Ce sont les femmes qui construisent cette case éphémère d'une durée de vie de 6/7 ans.
Les manyattas ont un toit de chaume et des "murs" faits d'une armature de branchages
enduits avec un mélange de boue, d'herbes, de bouse et d'urine de vache !

la visite d'un village traditionnel Masaï est un traquenard à touristes pour bien se faire raquetter !!!
Une arnaque bien huilée, mais bon, ça fait partie du jeu...
 





préparation pour la séance "apprentissage du feu"...

le support où va être frotté le bois

on tourne vigoureusement le bâton sur la planchette...

ça chauffe, ça chauffe...

la sciure bouillante obtenue est déposée sur un le tas d'herbe+bouse...

et hop, en 2 coups de cuillère à pot, le feu prend ! Sauf que...

...quand il s'agit d'essayer à notre tour, les choses ne sont pas aussi simples !!!

Heureusement qu'on n'en avait pas besoin du feu, sinon y serait encore !
C'est impossible d'y arriver !
Et les Masaïs t'allument ça VRAIMENT en à peine quelques secondes !

je ne me suis pas dégonflée : j'ai participé aux chant et danse traditionnels des femmes Masaï
(même si ça ricanait de l'autre côté de l'objectif...)

j'ai toutefois échappé à la couronne sur la tête...
 






Philéas en mode "Guerrier Masaï" !!!
Les vrais guerriers masaï derrière lui ne se foutaient pas de sa gueule, non non, pas du tout !
Dans leur tradition, c'est celui qui saute le plus haut qui choisit la femme qu'il va épouser...
Donc j'ai VIVEMENT encouragé mon Homme pour qu'il saute LE PLUS HAUT POSSIBLE et me barrer de là !

ceci dit, quand les guerriers font leurs sauts avec leurs cris en s'approchant de toi pour t'impressionner, je dois reconnaître que ça fait un peu flipper quand même... Estelle n'en pouvait plus, elle était au bord du malaise !




alors là, l'ultime traquenard pour te soutirer du pognon : la visite de l'intérieur de leur case...
Faut pas avoir peur de l'obscurité...
Petite précision : cette case là n'est pas encore terminée, il manque le "revêtement de façade" en bouse de vache !

Le flash de l'appareil photo nous a bien aidé, car on a bien failli perdre Estelle...


on a découvert l'intérieur de la case que lorsqu'on a regardé les photos, car il faisait tellement noir là dedans qu'on n'a strictement RIEN vu... Juste senti...




dernier soir chez les Masaï


Guerriers Masaï - initiation à leur danse





Animaux à gogo lors des safaris photos !





gros coup d'adrénaline lors de la rencontre avec notre premier éléphant !!! Il était un peu trop près à mon goût !!!

<< - euuuuh Mamaaaaaaan, ils sont vraiment très près les éléphants làààà...
- chuuuuuuut mon chéri, ne fais pas de bruit. Si jamais il charge sur le minibus, on est transformé en crêpe instantanément AAAARGHHHH !!!! >>

(La Fogues Family se shoote aux coups d'adrénaline 😜...)
même pas peur !
(mouais... mon oeil va !!!)

coup de chance inouï : 2 superbes mâles guépards !!! Ils étaient magnifiques !


alors là, on n'y croyait pas quand on a vu surgir des herbes ce couple de lions ! Et on y a encore moins cru quand on a compris ce qu'ils s’apprêtaient à faire sous nos yeux...
viens là ma chérie 😙
ggggrrrrrrrrrrr
bbiiiiiiiippppp .................... carré blanc !!!!!!!!!!
Alors là, Anthony et Estelle étaient en arrêt sur images.
Les gazelles, les singes, OK, mais des lions ? C'est à peine croyable !
  
ils étaient vraiment au pied du minibus... Vachement impressionnant tout de même...

...et FRANCHEMENT à peine croyable quand on voit le monde qui assistait aux ébats du couple de lions : un véritable embouteillage sur les pistes !!!!! Mais c'est la seule fois qu'on a croisé tant de groupes, le reste du temps, on se croyait seuls au monde.




 








PUMBA !

 


on a assisté à plusieurs parades amoureuses d'autruches, c'était à mourir de rire : Estelle et Anthony nous refaisaient la scène façon sketch dans le minibus..... Ils ont beaucoup appris pendant ce voyage...

la 1ère fois, on s'était émerveillé d'assister à l'accouplement du roi des animaux. Alors le lendemain, quand on s'est retrouvé nez-à-nez avec un nouveau couple de lions, on n'en revenait pas...

 
...surtout quand on a compris qu'eux aussi allaient mettre le couvert sous nos yeux !!! Bon, on en déduit que juillet est la saison des amours dans la savane kényane !

Estelle et Anthony n'en ont pas raté une miette !
Ils n'ont même pas pensé à avoir peur de se faire bouffer cette fois-ci...

c'est ce qui s'appelle RUGIR DE PLAISIR !!!!
Quel dommage que les photos ne retransmettent pas les sons, car le bruit à ce moment-là est carrément flippant...

<< circulez, y'a plus rien à voir ! >>
Monsieur le GNOU, si j'étais toi, je ne resterais pas dans le coin, il y a un couple de lions affamés pas loin de là !!!
 

 



 
encore une rencontre des plus inattendues et inespérées : une maman guépard avec sa portée de bébés !!! C'était trop mignon...


on leur aurait bien fait un gros câlin à ces boules de poil...

...mais la mère veille au grain et est très dissuasive !
 
les cousins d'Heckel et Jeckel


un TOPI

...nambour pour les intimes...😂 oui je sais, elle était facile celle-là ! OK, je sors...

il y avait plein de bébés animaux, dont des zèbres. Juillet est donc la saison des amours et des naissances !

charmant comité d'accueil sur les bords de la rivière Mara !!!
 







BUFFLES en vue !!!!! 3ème "big five" rencontré après les éléphants et les lions.
 


MIAM ! C'est bon le phacochère !

une mangouste



Petites anecdotes lors de l'exploration du Masaï Mara

arrêt pique-nique... épique...

tous affamés et motivés...

...on se sentait (presque) en sécurité...
..sauf Estelle qui était terrorisée... et elle avait raison !!!...

...car on a rapidement déchanté quand un gros gros babouin a débarqué pour nous piquer nos victuailles...

on ne se méfiait pas vraiment, jusqu'à ce que le singe attaque et notre guide nous crie :
<< prenez tout ce que vous pouvez et montez vite dans le minibus, faut pas rester là !!! >>

du coup, on a dû finir le pique-nique dans le minibus !


notre guide évalue la situation : pouvons-nous passer avec notre minibus (qui n'est pas 4x4) ? Là, j'avoue avoir bien bien bien flippé (et les autres se foutaient bien de ma gueule !!!) quand il a pris la décision de finalement passer en laissant glisser le minibus sur la glaise jusque dans l'eau du marigot !!! Je me voyais déjà embourbé là, en pleine savane, sans secours et avec la nuit qui approche et les animaux féroces qui sortent à ce moment-là !!! HEUREUSEMENT, on est passé... sur 3 roues (l'essieu arrière était posé sur la motte de boue et la 4ème roue tournait dans le vide !) et on a fait toboggan jusqu'à l'autre rive...




là encore, personne ne s'est dévoué pour aller explorer ce terrier !!! On se demande bien pourquoi...

photo souvenir d'un wc inédit : ce n'est pas à la turque, mais la cuvette est carrément "enterrée". On n'en avait encore jamais vu des comme ça !


ce japonais-là semblait rassuré de pique-niquer sur le toit de son 4x4 !!! Les autres de son groupe portaient un masque chirurgical sur le visage... Pourquoi voyager si on a autant peur des microbes ???

et après le passage d'un car de japonais, voilà ce qu'il reste... Ultra propres seulement chez eux manifestement...

même au fin fond de la savane, il y a des antennes de téléphones "camouflées"... Faut vivre avec son temps, certes... Mais ça enlève beaucoup de l'authenticité recherchée....



Paysages du Masaï Mara













 


 
 

 


















----------------


-->




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire