[En images] Amboseli au KĂ©nya🇰đŸ‡Ș : le paradis des Ă©lĂ©phants🐘.






AprÚs avoir consacré les premiers jours de notre Family Trip au Kénya à l'exploration de la Réserve Nationale du Masaï Mara, nous poursuivons notre périple en direction de la Réserve Nationale d'Amboseli. Une journée entiÚre de minibus, pause déjeuner comprise, est nécessaire pour rallier la destination.

DeuxiÚme lieu le plus fréquenté (pour ne pas dire assailli) du pays, Amboseli est une petite réserve qui doit surtout sa notoriété à sa situation géographique : elle se situe au pied du toit de l'Afrique. C'est là au Kénya que sont pris les plus célÚbres (et trÚs photogéniques) clichés d'animaux avec, en toile de fond, le majestueux Kilimandjaro dont la cime avec ses neiges éternelles culmine à 5 895m !
Je rĂȘvais de voir de mes propres yeux ce mythique volcan et d'y faire LA photo emblĂ©matique de notre voyage. Mais la rencontre a complĂštement foirĂ©...


~~~

La Réserve d'Amboseli se situe dans la vallée du Rift, en territoire Masaï, à la frontiÚre avec la Tanzanie, à environ 220 kms au Sud de la capitale Nairobi.

PrÚs d'un quart de la Réserve est constitué du lac Amboseli, asséché sauf à la saison des pluies. Le reste est couvert de plaines soit herbeuses soit poussiéreuses, selon la saison, mais aussi de marais qui font la spécificité du lieu. En effet, de nombreuses zones marécageuses émanent de résurgences de deux sources souterraines alimentées par les eaux de fonte du glacier du Kilimandjaro. L'écosystÚme qui en résulte est un véritable paradis pour les éléphants qui pullulent dans la zone.

Aller Ă  Amboseli est donc synonyme de rencontres avec d’innombrables troupeaux de pachydermes.
Beaucoup d'autres mammifÚres (girafes, gnous, antilopes, phacochÚres, zÚbres, buffles, gazelles, hyÚnes, chacals, guépards, lions, singes, hippopotames, etc) et une multitude d'oiseaux (dont des autruches) peuplent la région. Il faut juste savoir que leur observation est parfois moins facile que dans le Masaï Mara car il est formellement interdit aux véhicules de safari de sortir des pistes balisées. Comme les animaux ne prennent pas forcément la pose au bord des chemins de passage des hordes de touristes, les approcher de prÚs n'est pas garanti du tout... Une bonne paire de jumelles et/ou un appareil photo avec un bon zoom sont indispensables pour ne pas repartir de là en restant un peu sur sa faim.

Bien que nous n'ayons passé qu'une nuit (dans un lodge-usine-à-touristes-criards-américains qui ne nous a pas plu du tout !) et une longue matinée à Amboseli, nous avons assouvi notre soif de faune africaine !

En revanche, mon rĂȘve de pouvoir contempler et photographier le Kilimandjaro s'est envolĂ© aux premiĂšres heures du jour... En arrivant en fin de journĂ©e la veille, je ne m'Ă©tais pas Ă©tonnĂ©e de ne pas voir le Kili. Mais ma dĂ©ception a Ă©tĂ© immense lorsque j'ai compris que je ne verrais rien d'autre que de la brume et des nuages. J'apprendrais plus tard qu'il est quasiment impossible de le voir Ă  la saison oĂč nous y Ă©tions (en juillet).
VoilĂ  ce que j'en aurais aperçu Ă  6h30 du matin pendant Ă  peine quelques minutes avant qu'il ne soit happĂ© par la brume s'Ă©levant de la savane 😭...

il faut vraiment le savoir qu'il y a le Kili en arriĂšre-plan !


Avec un bon zoom, on peut apercevoir la calotte glaciaire et les neiges Ă©ternelles

Le comble c'est que dans l'avion nous ramenant à Nairobi en fin de séjour, j'ai vu par le hublot la cime du Kili émergeant de la mer de nuages dans la lumiÚre du soleil couchant : c'est le seul souvenir (déçu) que j'en garderai...




Heureusement, ce safari Ă  Amboseli a une nouvelle fois rempli ses promesses en nous permettant d'observer plein d'animaux et d'oiseaux dans des paysages variĂ©s et contrastĂ©s oĂč dĂ©filaient des tornades de poussiĂšres. La preuve en images sous-titrĂ©es...





~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Sur la (longue) route pour Amboseli, 
en passant par Nairobi pour la pause dĂ©jeuner 
au (célÚbre ?!?!) restaurant "Carnivore".


ça, c'est la grande Place de l'Indépendance à Nairobi... Si, si !











Voici LE restaurant pour les amateurs de viandes ! Dommage que le braconnage abusif ait abouti à l'interdiction de manger les (ex) traditionnelles viandes exotiques : zÚbre, gazelle, antilope, phacochÚre, etc etc. Moi qui me faisais une joie de découvrir de la viande inédite !!! C'est raté ! On a dû se contenter de (re)goûter du crocodile et de l'autruche, le reste, c'est de la viande classique...

Barbecue party ! A TAAAAABLE !!!


devant le "brasier des feux de l'enfer" du resto "Carnivore" Ă  Nairobi : MIAM !
VĂ©gĂ©tariens s'abstenir 😁.... L'expĂ©rience vaut (quand mĂȘme) le dĂ©tour !

le principe du resto : c'est à volonté. Tant qu'on a faim, on laisse le drapeau dressé sur la table ! Quand on est rassasié, on couche le drapeau pour passer au dessert (si on a encore un p'tit creux.....). C'est aussi simple que ça !

brochettes géantes !















Rencontre improbable sur la route Nationale !!!









Animaux et oiseaux observés lors du safari photos !

Amboseli est vraiment le paradis des Ă©lĂ©phants. On en a vu absolument partout ! LĂ , un bĂ©bĂ© qui tĂȘte sa maman.



des gnous, les garde-mangers sur pattes de la savane !

une (redoutable) hyĂšne

l'immense serpentaire : cet oiseau se délecte de serpents !!!

on dirait qu'il porte un bermuda !
 


des phacochĂšres

un ibis















hippopotames

hippopotame





Buffles ! (un des Big Five)


parade amoureuse de l'autruche ! Un sketch !!!
gnou





Paysages d'Amboseli

Lors des safaris, en plus d'ĂȘtre secouĂ©s comme des pruneaux dans les vĂ©hicules, on bouffe Ă©normĂ©ment de poussiĂšre... Bonjour les cheveux longs transformĂ©s en carton !

Amboseli souffre de sécheresses récurrentes...



on a beau ĂȘtre au royaume des animaux sauvages, la civilisation n'est jamais trĂšs loin : aprĂšs les antennes-relais tĂ©lĂ©phoniques, les rotations des navettes aĂ©riennes !

et puis soudain, au milieu d'une zone aride, un marigot qui apparaßt comme par enchantement. Les marécages sont alimentés par des sources souterraines en provenance de la calotte glaciaire du Kilimandjaro.



on ne le voit pas bien sur la photo, mais c'est une petite tornade ! Il y en avait un peu partout dans la RĂ©serve.
 
mùchoires d'éléphants
<< non mais t'as vu la taille des dents ?????? >>
 
crùne d'éléphant

os d'éléphant
POUSSIERE !!!!!!!!















----------------


-->




2 commentaires:

  1. Arhg c'est sur qu'arriver jusque là bas et ne pas voir le Kilimandjaro, c'est les boules quand meme !! Heureusement que le safari sauvé le voyage. j'adore les photos de tes enfants, ils ont l'air si bien :)

    RĂ©pondreSupprimer
    RĂ©ponses
    1. Merci pour les photos. Je transmettrai aux intĂ©ressĂ©s ;) Je pense que ça va ravir ma fille (qui va bientĂŽt avoir 18 ans... ce voyage date un peu...) et qui n'est pas tout-Ă -fait du mĂȘme avis que toi :-) !!!
      Pour le Kilimandjaro, c'est vrai que j'ai vraiment vraiment vraiment vraiment eu les boules. Je continue parfois Ă  ruminer quand on en parle ! Ceci dit, je ne dĂ©sespĂšre pas de retourner un jour dans ce coin-lĂ  d'Afrique, mais peut-ĂȘtre cĂŽtĂ© Tanzanie pour changer, qui sait...

      Supprimer